Républicain Lorrain du 21 février 2014

Supplément de l'est Républicain novembre 2013

en une du Républicain Lorrain du 5 nov 2013

RL au Tram à Maizières les Metz

L'est Républicain 12/10
L'est Républicain 12/10

publié le 26/05/2011 à 05:00

CULTURE

Fabrice Colombero profession « grimacier »

Le comédien lorrain se produit en one man show, ce soir, à Montigny-lès-Metz. Pour lui, l’humour est avant tout une affaire d’expression physique.

 

Fabrice Colombero a incontestablement une bouille faite de mimiques dont il use et s’amuse. « Je suis un grimacier », traduit le comédien. Un style humoristique que ce Lorrain vivant à Delme met en avant dans son premier one-man-show, « Une étoile est nez », proposé ce soir au Festival de l’Humour de Montigny-lès-Metz. Autodérision à l’honneur : « Je parle de ma vie, de mon problème de nez qui gène ma naissance, empêche mon enterrement », ironise le comédien.

Une prestation burlesque qui flirte avec l’univers clownesque : « Je ne sais pas écrire. Moi, je joue ». On est loin des textes à la Desproges. Sa marque de fabrique à lui, c’est l’expressivité. Avec son ami le metteur en scène Eric Mie, ils ont conçu le spectacle sur mesure. Le visuel est roi, force pitreries à la clef. Fabrice Colombero rêve même de donner un jour dans le spectacle humoristique muet, c’est dire. « Faire rire pendant 1h30 sans parole, ça, c’est un exploit », rêve tout haut l’artiste.

Pour l’heure, ce Lorrain de 38 ans vit de la scène depuis plus de 15 ans. Depuis qu’il s’est détourné de ses études de communication pour « oser le théâtre ». Passion qu’il avait temporairement enfouie alors qu’il se rappelle, amusé, qu’« à 8 ans, je voulais être Louis de Funès ! ». L’adulte est resté ce personnage « déconneur » et sujet au doute à la fois, comme souvent dans la profession.

Désir de scène

S’il rêvait d’abord de comédie, il a étoffé son désir de scène dans des activités diverses et variées : animation d’ateliers théâtre, mises en scène, courts-métrages, doublages de voix, spectacles musicaux… Actuellement, il co-prépare l’adaptation au théâtre d’une bande dessinée du dessinateur lorrain Lindingre.

Pour l’instant, Fabrice Colombero tourne essentiellement dans la région : « Et j’en vis très correctement ». En 2008, ses ambitions nationales ont tourné court. Son passage à l’émission Juste pour Rire, à laquelle l’avait convié le découvreur de talents Gérard Sibelle, ne s’est pas concrétisé. Pas grave. Dans le même temps, son one-man-show est nez… pardon, né.

 

La Plume Culturelle 1/03/2010

photo Cetrobo
photo Cetrobo

 L'acteur de théâtre Fabrice Colombero fourre son nez dans le one-man-show

« Une étoile est nez », premier spectacle comique de l'acteur mosellan, de passage à Metz salle Braun

Depuis 1996, Fabrice Colombero arpente les parquets de Lorraine sans se soucier d'inscrire sa carrière dans un registre dramatique ou comique. Du théâtre populaire de la commedia dell'arte à la dramaturgie engagée de Jean Genet, il ne refuse rien tant que les gens avec lesquels il travaille partagent son enthousiasme de la scène. Éric Mie en particulier devient le compagnon de jeu incontournable de Fabrice depuis 1998 et leur première collaboration pour la pièce Les pieds partout de leur Compagnie du Son de Cloche. Depuis, les deux compères ne se quittent plus et jouent régulièrement ensemble, notamment pour leur spectacle de chanson  humoristique potache Au Cabaret du Lapin Noir, qui remplit les salles de l'Est de la France depuis quatre ans. Ils participent aussi régulièrement aux créations de la Compagnie Nihilo Nihil de Rémi Barbier, comme récemment pour « Ubu Roi » où Fabrice joue le capitaine Bordure. L'un des moments forts de sa carrière reste son interprétation en 2002 dans Le Dernier Jour d'un Condamné, d'après Victor Hugo, pour la compagnie nancéienne En Verre et contre tout. Dans ce plaidoyer bouleversant contre la peine de mort, il se retrouve seul sur scène pour la première fois.

 

Six ans s'écoulent avant que Fabrice Colombero ne décide en 2008 de monter son premier one-man-show où il est à nouveau au centre des attentions. Réservé à la ville, sur les planches Fabrice Colombero laisse éclater son talent d'amuseur gentiment timbré avec  Une étoile est nez , un spectacle écrit et mis en scène en collaboration avec Éric Mie. « L'idée est venue d'Éric, qui n'arrêtait pas de se moquer de mon nez et m'a suggéré d'en faire un sujet de représentation », explique Fabrice. En plus de sa truffe atypique, l'acteur a aussi une véritable gueule, un outil de prédilection pour exprimer de façon excessive les émotions qu'il veut communiquer. L'influence de Louis De Funès sur son jeu comique s'impose comme une évidence que Fabrice ne réfute pas, car sa vocation pour la scène est née avec  Le corniaud  ou nbsp;L'avare . A la manière de De Funès ou encore d'un Dany Boon, Fabrice Colombero fait le mime ou parsème ses histoires de grimaces et de bruitages. Il joue de son corps pour camper au fil des sketches un personnage fou et fascinant, tour à tour nigaud et touchant. Si l'on retrouve Fabrice sur scène pour une dizaine de sketches inspirés de sa vie, l'artiste se défend de pratiquer le stand-up. Son spectacle ne constitue pas une suite de saynètes enchaînées sans temps mort et sans ligne directrice, mais bien des histoires reliées entre elles par leur dénominateur commun : Fabrice Colombero, sa vie, sa mort, son nez.

 

 

http://www.laplumeculturelle.com/L-acteur-de-theatre-Fabrice-Colombero-fourre-son-nez-dans-le-one-man-show_a1249.html